Ballade abidjanaise : allons au Banco

Parc national du Banco

La forêt du Banco, ça vous parle ? Vue toutes les histoires entendues ci et là sur ce lieu, on peut vous comprendre si la forêt du Banco n’est pas en tête sur votre liste de ballades à Abidjan. Et pourtant ! La forêt du Banco mérite qu’on la visite, tant elle a des choses à nous apprendre. En plus, vous y passerez à coup sûr une chouette journée, comme celle que nous avons eu. Allez on vous dit tout maintenant !

Le Banco, cette forêt classée qui mérite le détour

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

C’est dimanche, il fait beau. Direction la forêt du Banco. Nous profitons d’une excursion organisée dans ce lieu pour ENFIN le découvrir. Objectif : Visiter la forêt, randonner et pique-niquer. Cette forêt est le poumon de la ville d’Abidjan avec 35 000 tonnes d’oxygène par an. Cependant, c’est aussi notre réservoir hydraulique. 29 forages de la Sodeci y sont branchés. Autant nous dire que vous en buvez, des eaux de ce lieu !

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Banco, par ici l’entrée

Il faut savoir qu’il y a plusieurs entrées pour le parc. Nous allons l’apprendre à nos dépends, grâce à notre chauffeur de taxi. Il nous conduit dans un premier temps à une petite entrée, délimitée uniquement par une barrière. Pas très sûrs du coup, nous nous renseignons auprès d’une jeune dame qui nous annonce que l’entrée officielle n’est pas celle à laquelle pensait notre taxi.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Chers lecteurs, l’entrée officielle de la forêt du Banco se situe juste avant la station Shell sur l’autoroute du Nord. Cette mention vous évitera d’énormes détours inutiles croyez-nous !

Banco, mode d’emploi

Quelques détours plus tard, le temps de retrouver la bonne entrée, et nous voici prêts à entamer cette belle journée. Mais, avant de pénétrer dans le parc, il faut prendre les consignes avec nos hôtes du jour : Jean Luc, un des membres de l’ONG qui s’occupe du parc et les militaires qui sont là pour assurer notre sécurité. D’ailleurs, un d’entre eux se surnomme Fantôme (On vous épargne toutes les vannes pourries qu’on a fait dans nos têtes en entendant ce surnom). Ah oui, ce qu’on a oublié de vous préciser, c’est que nous sommes quand même un groupe d’une trentaine d’adultes et une vingtaine d’enfant. Sooo, la sécurité c’était vraiment nécessaire pour rassurer tout le monde.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Allez on marche

Après la prise de contact, place à la marche. En effet, entre le portail d’entrée et notre premier stop, il y a peu près une heure de marche. D’aucun dirait que ce n’est pas la porte d’à côté. Néanmoins, cela ne nous décourage pas.

Cette première étape est plutôt sympathique. Tandis qu’on avance, nos hôtes en profitent pour nous présenter les espèces de plantes et leurs spécificités. C’est ainsi qu’on apprendra que la feuille d’attiéké a pour nom scientifique le tomatococus.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Cette plante produit un fruit rouge très sucré, qui régule la tension. A défaut du fruit, il suffit de mâcher la tige, pour en ressentir les mêmes effets. Hé hé on vous avait dit qu’on apprenait des choses dans ce lieu !

Un peu de culture

Au Banco, pas d’animaux dangereux type singes, tigres, rhinocéros où tout autre mammifère féroce auquel vous pensez en entendant le nom de cette forêt. Juste de gentils arbres plantés en majorité de mains d’hommes…. Et aussi quelques serpents (bon, on n’en a pas vu heureusement pour Lys !). D’ailleurs, concernant les reptiles, la consigne était simple : secouez les feuilles à l’aide d’un bois avant de vous arrêter au cas où un de ces vilains aurait eu l’idée géniale de se cacher en dessous.

Le Banco est une forêt classée. Interdiction de couper les arbres. Pitiééé répétez le à toutes les personnes que vous rencontrez. Très important pour la survie des espèces !

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Le parc s’étend sur 3 474 Ha et comprend un musée, une ferme piscicole et une école forestière.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad
Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Il est traversé par une une rivière qui avait pour habitants des crocodiles nains « inoffensifs », mais qui ont disparu depuis. Où sont-ils ? Mystère et boule de gomme.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

La nature a un incroyable talent

On a particulièrement aimé cette journée à cause de toutes ces choses qu’on a appris sur la nature et sa richesse.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad
Dame liane

L’agua est un arbre magique. L’écorce soigne l’éléphantiasis. Les fruits, de grosses boules dures, poussent à même le tronc. Le seul animal pouvant manger et digérer ce fruit dur est l’éléphant. L’arbre ne pousse que grâce au déchet de l’éléphant après digestion du fruit. Qui dit donc disparition des éléphants, dit disparition de cet arbre précieux. Ce qui est malheureusement le cas aujourd’hui.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Le Django a toutes les caractéristiques dues à son nom. Tel un parasite, il grimpe sur un arbre et pousse autour de lui-ci en l’étouffant. Ce processus peut prendre des années.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad

Il y a des arbres centenaires au milieu du Banco. L’un d’entre eux produit un parfum utilisé dans de nombreux encens.

Forêt Banco - Côte d'Ivoire - Ivonomad
Poser son pied sur la racine d’un arbre centenaire rend-t-il éternel?

Randonnée hors des sentiers battus

Après le pique-nique, avec une poignée de personnes, nous sommes partis hors des sentiers battus pour une randonnée type koh-lanta baptême de feu. Respirez, nous étions accompagnés par nos chouettes guides.

Sentier menant à notre piste de randonnée
L’entrée du sentier

1 heure à monter et descendre les côtes, parfois sans rien distinguer sous nos pieds.

En plus la pluie s’était invitée durant l’heure du pique-nique ! Ce qui rendait plus complexe mais encore plus chic l’exercice. Glisser, déambuler les pentes, jeter un coup d’oeil parfois à droite et s’apercevoir qu’on était au bord d’un précipice, continuer à avancer, se prendre des troncs d’arbre, en rigoler.. Bref vous sommes sortis de ce labyrinthe tous fiers avec une grosse envie d’y retourner… une prochaine fois sûrement.

Le retour de Koh Lanta

Ni la pluie, ni la longue marche n’auront entamées la bonne humeur qui régnait durant cette journée. Même si les cuisses, nous ont rappelé le lendemain matin, la douce folie que nous avions fait la veille, c’est avec un large sourire que nous pouvons désormais dire : le Banco, ça vaut le détour !
Alors êtes-vous emballés par une visite au Banco ? Dites nous en plus en commentaire.

Vous devez être connecté pour pouvoir publier un commentaire.